Menu

lundi 23 juin 2014

Chronique [Stéphane HESSEL] Indignez-vous !

Dear Readers !

How are you ? Fine ? Yeaahhhh !!! J'espère que ça va pour vous, pour moi parfait. :-) Et sans plus attendre, voilà la chronique d'un auteur que j'ai découvert récemment (c.f. précédents articles). Bonne lecture à tous !


AUTEUR(S) : STÉPHANE HESSEL

Activité : Diplomate, militant politique
Naissance : 20 octobre 1917
Berlin, Empire Allemand
Décès : 27 février 2013 (95 ans)
Nationalité : Française
Pays de résidence : France
Langue d'écriture : Français

Né à Berlin en 1917, Stéphane Hessel a été déporté à Buchenwald puis à Dora, avant de s'évader. Il entre au Quai d'Orsay en 1945 et fait une partie de sa carrière auprès des Nations unies. Mais pour bien connaître cet homme, rien de mieux que de lire ses ouvrages. Mais je vous recommande aussi de lire sa fiche sur Wikipédia et de visiter Collectif Roosevelt 2012. Ce que je ferai après avoir fait ma chronique. Vous trouverez en fin d'article des vidéos susceptible de vous intéresser. (Livre traduit en une quarantaine de langues)

INDIGNEZ-VOUS !


Parution en octobre 2010
Édition : INDIGÈNE ÉDITIONS (2011)
Édition revue et augmentée
Autre(s) éditeur(s) : 16e ÉDITION (2013)

Nombre de pages : 32

PRIX Amazon.fr / PRIX fnac.com


QUATRIÈME DE COUVERTURE :
C'est l'an 1 d'Indignez-vous ! Près de quatre millions du petit livre beige répandus sur la planète. Du jamais vu dans l'histoire de l'édition. Un peuple d'indignés qui prend corps, de Madrid à New York, en passant par Tunis, Tel Aviv, Homs, Tokyo, Santiago... Dans l'élan des éditions étrangères - près de quarante pays -, Stéphane Hessel a précisé ses position sur Israël, la Palestine, rendu hommage exceptionnel à l'inventeur des Nations unies, le président américain Franklin Roosevelt ; il est revenu sur la non-violence. Cette édition anniversaire intègre ces ajouts, mais aussi des corrections de lecteurs, des photos inédites, sans oublier la fabuleuse histoire de ce soulèvement des consciences. 

MON AVIS PERSONNEL :
Tout d'abord, je ne connaissais pas cet auteur. De nom peut être. Comme je l'ai écrit récemment mais je le répète au cas ou, c'est l'école où je vais faire ma préparation au concours qui me conseil la lecture de deux livres. Indignez-vous ! et La distinction de Pierre Bourdieu. Deux livres différents notamment du point de vue épaisseur et contenus. Indignez-vous ! et comme vous l'auriez remarqué, très très court (32 pages) - contrairement à La Distinction (670 pages) - et très rapide à lire. Mais il est très riche, extrêmement intéressant et aussi un peu complexe tout comme La distinction.
Sans même avoir lu quoi que soit, comme Collectif Roosevelt 2012 ou encore la fiche Wikipédia de Stéphane Hessel, ou même des reportages sur tout ce dont il a parlé, je vais parler seulement et uniquement de ce que j'ai lu et de ce que j'ai ressentit, de comment j'ai analysé la chose. Parce que si je me renseigne, le contenu de cette chronique sera bien évidemment différent. Et c'est de la triche ! ahah !
Tout d'abord, le format du livre. C'est un tout petit livre qui se lit en quoi, 15/20 minutes, 10 minutes pour les amateurs de longues dates. Puis, son prix : 2.95€. Accessible à tous de par son coût et de par le temps qu'on peut consacrer à le lire. C'est pas magnifique ?!
Pour le contenu, Stéphane Hessel dans ce pamphlet - si on veut - parle de son engagement politique entre autre. Il appel à s'indigner - pour ceux qui ne le sont pas - en agissant bien, à un activisme non violent.
C'est un résistant, déporté à la fin de la guerre au camp de concentration de Buchenwald et à Dora. Il a échappé à la mort grâce à une substitution d'identité d'un prisonnier mort du typhus. Un homme à l'initiation de ce complot pour la libération de Stéphane Hessel lui a sauvé la vie et ce qui fait une filiation c'est que son fils a décidé de traduire Indignez-vous ! en allemand. Il allait être fusillé. Il parvint à s'évader lors d'un transfert vers un autre camp.
Il est aussi co-auteur de la Déclaration universelle des droits de l'homme (1948). Stéphane Hessel est fils d'une famille juive allemande : Helen Hessel (mère) et Franz Hessel (père). À l'âge de 8 ans, il arrive en France et obtient la naturalisation française en 1937.
Stéphane Hessel a souhaité, à travers ce livre, interpeller l'opinion publique et protester un sacré nombre de situations qui le scandalisaient à l'époque et que même si, comparé au XXè siècle, on avance, certes on a progressé, il est encore scandalisé par pas mal de choses que je comprends. Quelques exemples qui scandalise Stéphane Hessel : Le terrorisme palestinien (même si au fond, vu se qu'ils se prennent, on peut comprendre), l'économie (la répartition des richesses)...
J'ai eu du mal à le cerner au début et même après avoir lu À vous de jouer ! j'ai encore du mal à comprendre son point de vue à propos d'Israël et la Palestine même si j'ai compris le message principal qu'il a voulu transmettre, je comprends difficilement cet homme.
(Je pense surtout que je n'en sais pas assez sur l'histoire israélo-palestinien, j'avoue ! Mais je m'y intéresse hein la preuve...) (J'ai édité mon article, parce que je reviens dessus plusieurs jours durant avant sa publication, et j'ai eu le temps de visionner des reportages qui m'éclaire davantage!). 
À titre personnel, je me suis plus intéressée aux notes qui me donnent de bonnes idées de reportages à regarder ou même de livre à lire. Pas qu'il ne soit pas intéressant, loin de là ! L'essai est très intéressant, et permet à beaucoup j'en suis sûre, de remémorer certains faits historiques peut-être oublié ou inconnu tellement la télé nous abêtit
Néanmoins, je trouve les propos de monsieur Hessel un peu généralistes et utopiques (mais ce n'est pas un utopiste, attention !!!!) mais ils sont très instructifs comme l'ouvrage dans son ensemble d'ailleurs mais faut lire entre les lignes. Aussi, j'ai l'impression qu'il essaie de vendre du rêve. Autrement dit, il rêve. Non, sérieusement, ce que je veux dire clairement, c'est qu'il voudrait faire du monde ce qu'il ne sera jamais. Même si on espère, il est trop tard selon moi. Parce qu'on est pas tous comme lui ou en tout cas pas assez nombreux, combatifs comme lui ou même réfléchis. Peut être que ça aurait été possible à son époque si le changement se serait opéré vite et facilement mais les temps changent et les gens avec, malheureusement. Et à moins que tous les gens de cette terre soient tous d'accord, je ne vois pas comment certaines choses sont possibles. Mais il y croit le monsieur, et il a raison au fond.

Le vocabulaire est très riche. L'écriture et le style sont simple et appréciable. J'ai trouvé la première de couverture plutôt intrigante et accrocheuse et soit, simple. De plus, une compréhension de texte simple par moment comme complexe par d'autres. Des notes superbes. Une bonne postface que j'ai aimé découvrir aussi.
Il faut lire cet essai, vraiment ! Nous sommes - d'un point de vue général - trop résignés, que ce soit dans notre travail, dans nos idées et dans notre vie personnelle. Il faut aussi arrêter de répéter et/ou les inepties que l'on entend. Bref, je ne vais pas faire un scandale, mais une chose est sure, c'est que je suis moi aussi indignée, et pour pleins de choses aussi, mais surement pas pour les même causes que vous - ou en partie, c'est possible -, et vous, vous êtes indignés ??
Après l'indignation, il y a l'action, la suite d'Indignez-vous ! c'est Engagez-vous !. Parce que c'est bien d'être indigné, mais faut aussi agir sans quoi, le changement est inopérant !
Je dirais bien à certain(e)s : indignez-vous bordel ! ;-)

Vidéos liées : Indignez-vous !
Autres vidéosStéphane Hessel et sa vérité sur Israël et l'État du monde


Extrait : 
P12: "Je vous souhaite à tous, à chacun d'entre vous, d'avoir votre motif d'indignation. C'est précieux. Quand quelque chose vous indigne comme j'ai été indigné par le nazisme, alors on devient militant, fort et engagé. On rejoint ce courant de l'histoire et le grand courant de l'histoire doit se poursuivre grâce à chacun. Et ce courant va vers plus de justice, plus de liberté mais pas cette liberté incontrôlée du renard dans le poulailler."
J'ai choisi cet extrait parce que je trouve vraiment dommage que parce qu'on a subit quelque chose on s'indigne pour cette chose. Je suis indignée pour pleins de causes mais ce n'est pas pour autant que je les ais subis, c'est logique et normal pour moi, trouvez-vous pas ? Mais comme dit ci-dessus, on s'indigne pour agir ! s'indigner = s'engager.
(Je ne veux pas dire mais là j'ai dépassé largement les 300 mots...je m'améliore hein ?! ^_^)

NOTE :
Ce livre est important et enrichissant parce qu'il rappel des faits mémorables et l'histoire d'un résistant honorable. 

♥ Bonne lecture ! Gros bisous ♥

(Prochain article : Chronique [Stéphane HESSEL] À vous de jouer !)
Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires:

  1. Bonjour je saute sur l'occasion pour t’embêter un peu, j'ai vu sur des forums que tu te questionnait pour insérer un widget "vous aimerez peut être", je vois que tu as réussi et pour ma part je suis en galère total, est ce que tu crois que tu peux m'aider ? je suis vraiment désolé de t’embêter avec ça mais je galère tellement !

    RépondreSupprimer
  2. Je suis désolé d'avoir pollué ton article avec une question si futile, qui plus est j'ai réussi par mes propres moyens YOUPIII. Bonne lecture.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou !
      Déjà, saches que pour moi, il n'y a pas de questions futiles ! Ravie que tu es réussi, c'est pas simple du tout alors si tu as besoin d'aide pour autre chose, je t'aiderai dans la mesure du possible, sans aucun problèmes ! ;)
      Bonne lecture à toi :D

      Supprimer
    2. Ne t'inquiète pas, y a vraiment pas de soucis ! ;)
      À bientôt, et merci d'être passé :D

      Supprimer

Boutons icônes sign