Menu

dimanche 26 octobre 2014

Chronique [ANNA GAVALDA] 35 kilos d'espoir

Coucou !

Comment allez vous en ce mois d'octobre ?! J'ai énormément de travail avec ma prépas et mes stages sans compter le bénévolat mais j'essaye de prendre un peu de temps pour le blog et pour vous, c'est aussi important.
Voici une petite chronique pour un petit livre.
Bonne lecture !

AUTEUR(S) : ANNA GAVALDA

Activité(s) : Romancière et professeur de français
Naissance : 9 décembre 1970
Boulogne-Billancourt,

Genres : Romans, nouvelles
Distinctions : Grand Prix RTL-Lire

En 1990, elle est élève d'hypokhâgne (classe préparatoire littéraire) au lycée Molière à Paris.
C'est en 1992 qu'elle est lauréate de La plus belle lettre d'amour, concours organisé par la radio France Inter.
Alors qu'elle est professeur de français au collège Nazareth à Voisenon (Seine-et-Marne), elle obtient le grand prix RTL-Lire en 2000, pour son premier recueil de nouvelles Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part qui est traduit dans 27 langues et s'est vendu à plus de 1 800 000 exemplaires.
C'est entre 2004 et 2008 qu'elle génère plus de 32 millions d'euros d'affaires d'après une étude Gfk. Elle tient une chronique dans le magazine Elle à propos des livres pour enfants et participe au jury du Festival international de la bande dessinée d'Angoulême. Elle vit à Melun avec ses deux enfants.
35 kilos d'espoir est son premier et unique roman jeunesse.

35 KILOS D'ESPOIR (N°192)

Édition : BAYARD JEUNESSE (2002 et 2009)
Autre(s) éditeur(s) : JE BOUQUINE (2001)
BAYARD EDITIONS (2012)

Nombre de pages : 110
Genre de l'ouvrage : Jeunesse, adolescence
ISBN : 978-2-7470-4476-9
(Livre loué/emprunté)

PRIX Amazon.fr / PRIX FNAC / Facebook


QUATRIÈME DE COUVERTURE :
Grégoire déteste tellement l'école, qu'en sixième, il a déjà redoublé deux fois. Le seul endroit qu'il aime, son refuge, c'est le cabanon de son grand-père Léon, avec qui il passe des heures à bricoler. Pourtant, quand Grégoire est renvoyé du collège, Léon est furieux. Il renonce à consoler son petit-fils et lui refuse sa protection. Il est peut-être temps pour Grégoire d'accepter de grandir...

MON AVIS PERSONNEL :
Cet ouvrage reflète parfaitement l'actualité et le système scolaire d'aujourd'hui et éventuellement du futur qui à mon sens, n'est pas le meilleur pour nous mais ce n'est que mon avis...
C'est un peu triste de voir aucun changement quant à la différence des rythmes scolaire.
En effet, on n'est pas tous au même niveau - ni bon, ni mauvais - le niveau et hétérogène et il ne peut devenir homogène parce que le système le souhaite (ou plutôt parce qu'il ignore la diversité), non non non mais où on va là oh ! 

Ce livre parle du soutient intrafamiliale qui passe par le non jugement, l'empathie, la compréhension et l'entraide, qui est un pilier et nous remplit d'espérance. Ça donne l'envie et la force d'avancer voire la niaque.
Il discute notamment les rapports conflictuels entre parents ou dans la famille qui est susceptible de perturber grandement les enfants (dans l'affirmation de soi ou dans leur scolarité par exemple).
Mais rien n'est plus beau que l'amour entre un grand-père et son petit fils qui chacun apporte à l'autre ce qui lui manque.
Grégoire souffre d'angoisse voire de phobie scolaire, d'un immense manque de confiance en lui mais son grand-Léon lui apporte la rage de réussir et l'aide à s'affirmer. Que c'est meugnon ! :-)
Autrement, il est très rapide à lire...je dirais...en moins d'une heure il était fini. Il si lit très facilement et il peut permettre pour certains de se voir à travers ce grand-père ou ce jeune garçon. Cet émouvant et tellement vrai. 

Les + : Belle histoire. Lecture accessible à tous, simple. Émouvant. Compassion.
Les - : Je ne suis pas trop fan de la littérature jeunesse bien que cet ouvrage reflète l'actualité et la réalité.

Extrait 
Page 95 :

Dis-toi que tu es le flic des mots. A chacun tu leur demandes leurs papiers avant de les laisser circuler :
- Vous là! Comment vous vous appelez?
- Adjectif.
- Avec qui vous roulez, mon garçon?
- Avec "chiens"
- Bon, alors, qu'est-ce qu'il vous faut?
- Un s, monsieur.
- C'est bon, circulez.
NOTE :



♥ J'ai aimé mais ce n'est pas non plus un coup de coeur... Des bisous ! ♥
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Boutons icônes sign